The Mouvement of the Wai 
Projet du Lac, Bruxelles – du 3 au 6 mars 2022


We are each other's hemispheres
I am fine tuning my soul
To the universal wavelength […]
Restlessly turning around and around
I am dancing towards transformation.


Björk, Atom Dance, 2015.

Dans la chanson Atom Dance, Björk évoque une quête spirituelle, une recherche d’un moi profond qui se découvre par la mise en relation avec “les hémisphères” ou les fréquences des individus qui nous entourent. Björk se connecte ici au monde grâce à une danse performative. Chez l’être humain, la danse - au même titre que la méditation, l’hypnose ou encore  le rêve -,  est un  outil de médiation: sa pratique peut induire une déviation de l'expérience subjective que les scientifiques nomment de manière conventionnelle “états de consciences modifiés” (ECM). Ces états transitoires dégagent une fréquence d’onde cérébrale permettant de créer un autre rapport à soi plus sensible, plus intuitif, plus spirituel.  

Pensé comme un collectif d’artistes transdisciplinaires, The Movement of Wai - prononcé “why” - crée des univers sensibles à partir desquels se dessinent une philosophie spirituelle du vivant.  Au sein d’un espace évolutif, les artistes  invitent les visiteur.ses à écouter leurs flux énergétiques pour entrer dans un état d’éveil collectif et se connecter à “la longueur d’onde universelle”. Cette quête constitue un espace de résistance, à la fois au temps productif et à l'excès de rationalisation.  Dans la culture thaïlandaise, Le “Wai” désigne un geste de salutation, il signifie l’accueil et la bienveillance.  En argot marseillais le “waï” invoque le désordre, le bordel tant d’un espace que d’une pensée. Énoncé oralement, le wai se confond avec le “why” anglais. L’interrogation sur le pourquoi, sur le sens des choses est propre à l’être humain. Elle cristallise son besoin permanent de rationalité.

Le parcours immersif organisé en trois espaces (Le Fungi Coffee, La Wai Valley et le Red Wet Club) explore ces trois sens du wai. Le « Fungi Coffee » est le point de départ de cette expérience, il est le Wai de l’accueil, de la présentation, de la rencontre de nos hémisphères. Pensée comme le seuil, il vous propose de planter The seed of change, une offrande qui implique un don de soi, un abandon de sa rationalité pour s’initier à la philosophie vivante du Wai.  Le parcours se poursuit dans la « Wai Valley », l’espace du Why ?, de l’action et de la réflexion collective. Au centre, le tapis monde est le point nodal à partir duquel se déploie les racines d’un réseau créatif en expansion. Les œuvres des artistes a priori dissonantes sont reliées entre elles par une pratique processuelle : la recherche d’une identité plurielle à partir de l’exploration d’autres états de conscience. L’expérience s’achève dans le « Red Wet Club », le lieu du désordre festif. Les concerts, Dj sets, performances et projections de films ouvrent sur de nouveaux mondes possibles. Ils sont autant d’invitations à célébrer la vie et à s’abandonner. Le Red Wet Club est un songe où le corps et l’esprit peuvent rompre avec l’espace-temps du concret. 


Cette exposition sera curatée par Daisy Lambert : https://www.instagram.com/daisyr.less/ 
------------------------------------------------------------------
*Nous sommes les hémisphères de l'autre. Je règle mon âme avec précision sur la longueur d'onde universelle […] Tournant sans cesse autour et autour. Je danse vers la transformation.