Le lac est une de ces idées échappées de l’enclos.

Sa peau est douce et ses yeux sans couleurs regardent fermement la ville qui l’entoure.

De sa promenade dans le champs du réel, à courir plus vite, ralentir si il faut,

en larmes

ou du haut des rires,

il aime à sentir les distances qui nous séparent se réduire de nos organisations.

Le lac est une expérience anthropologique qui cherche à fabriquer un nouveau paradigme socioprofessionnel.

C’est un de ces territoires

où les différentes espèces cohabitent,

se laissant boire tranquillement l’eau devenue si rare,

parce qu’il faut bien de ces espaces là dans une telle époque,

parce qu’il est toujours bon d’essayer encore une fois de vivre autrement. 

© cayo scheyven

Le Lac 36 Rue de Witte de Haelen 1000 Bruxelles

  • Facebook Clean